La célébration de Sainte Lucie ! Sainte qui ?

La lumière a toujours occupé une place particulière en Suède. Même au plus sombre de l'hiver, quand je me promène dans les rues des villes, il y a de la lumière à toutes les fenêtres, de la lumière provenant de bougies, de lampes et des guirlandes de Noël éclairant les bâtiments couverts de neige. Je réalise alors combien la lumière du soleil et les longues nuits d'été manquent aux gens. Le manque de lumière culmine en Suède aux alentours du jour le plus court de l'année, le 13 décembre, appelé « Luciadagen ».

Lucie, pas si italienne que ça après tout

Le 13 décembre est dédié au martyre de Lucie, une vierge chrétienne qui vivait dans le Syracuse du troisième siècle. Cependant, la fête suédoise de Sainte Lucie a aujourd'hui peu de points communs avec l'Italie. Au cours du 19e siècle, la fête de Sainte Lucie est principalement célébrée dans les foyers comme signe d'espoir et de retour de la lumière sur le monde. La percée publique majeure de Lucie s'est produite en 1927, lorsqu'un journal a organisé une procession en l'honneur de Lucie dans les rues de Stockholm.

La véritable célébration

Alors, comment Sainte Lucie est-elle célébrée de nos jours ? L'une des parties essentielles est la « Luciatåget », un défilé de jeunes filles vêtues de blanc portant des bougies et conduites par Lucie. Lucie porte une couronne de bougies sur la tête et conduit les autres jeunes filles chantant des cantiques en chœur. Aujourd'hui, afin d'associer tout le monde, les enfants sont vêtus d'habits représentant des cookies, des étoiles et des elfes. Voilà un ensemble bien coloré. Des concerts en l'honneur de Lucie sont organisés dans les églises, les stades et même dans les écoles, les maisons de retraite et les hôpitaux. Chaque année, je regarde le concert diffusé en direct à la télévision nationale d'un Luciatåg dans une forêt au nord de la Suède. Je suis transporté par les voix angéliques du Luciatåg qui transpercent le silence et l'obscurité de la nuit hivernale. Il y a en cela quelque chose de magique qu'il m'est difficile d'expliquer, c'est une expérience qu'il faut absolument vivre.

Pas de fête sans nourriture et boissons

Il ne peut pas y avoir de célébration sans bonne nourriture ! Luciadagen a quelques suggestions savoureuses à proposer à ceux qui participent à la fête. Cela implique la dégustation de délicieuses brioches au safran appelées « lussekatter ». Elles sont absolument indispensables et c'est la seule fois dans toute l'année où du safran est ajouté au pain. Les autres aliments associés à Lucie sont le glögg (du vin chaud servi avec des amandes et des raisins secs), le café et le pepparkakor (pain d'épice) en forme de cœur. Ce que je préfère est sans conteste le glögg ! Sa douceur et son odeur me rappellent que les vacances de Noël sont toutes proches !

Mais commençons d'abord par célébrer Sainte Lucie!

PARTAGER